Module d'Autoformation en Météorologie pour l'Aéronautique

Messages

les différents types de messages

Il existe différents types de messages qui ont des objectifs différents :

-les messages GAFFO/ GAFOR sont élaborés 3 ou 4 fois par jour et décrivent sur des zones aéronautiquement homogènes les conditions prévues sur des périodes de 6 heures.

- Les messages METAR-SPECI (METAR= METeorological Aerodrome Report) sont des messages d'observation d'aérodrome : ils indiquent donc les conditions météorologiques en différents endroits. Ils sont rédigés toutes les heures (toutes les 30 minutes dans les aérodromes importants).

- Les messages TAF (Terminal Aerodrome Forecast) sont des messages de prévision d'aérodrome.

- Les messages SIGMET sont des messages de renseignement sur les phénomènes météorologiques significatifs en route.

- Les messages AIRMET sont des messages de renseignement sur les phénomènes météorologiques significatifs en route pour les vols à basse altitude.

- Les messages TEND sont des messages de tendance qui visent à anticiper les prévisions.

la lecture de messages

La majorité des messages sont codés avec un code international (et ne peuvent donc être lisibles que par des personnes initiées). Cependant, l'ordre des informations données dans un message est toujours le même donc celui-ci peut être compris facilement avec un peu d'entrainement. Nous vous proposons d'apprendre à lire les différents messages mis à la disposition des pilotes.

informations préliminaires

Afin de tenir compte des nombreux microclimats, la France a été découpée en 61 zones numérotées. Ces numéros apparaissent parfois dans les messages, principalement dans les GAFFO/GAFOR.

D'autre part, nous avons vu que la visibilité jouait un rôle majeure dans les conditions de vol. Dans les messages, cette visibilité est exprimée sous forme de code avec les lettres O, X, M et des chiffres (1, 2, 3, 4, 5).

On a :

X
vols impossibles en VFR
O
ouvert, il n'y a pas de difficultés majeures
D
difficile, le plafond des nuages et la visibilité créent certaines difficultés
M
marginal, il y a beaucoup de difficultés

Les chiffres indiquent le degré de difficulté (le degré augmente de 1 à 3 pour D et de 1 à 5 pour M).

On obtient alors le tableau suivant:

hauteur \ visibilité
V <1.5 km
1,5 km < V < 5 km
5 km < V < 8 km
8 km<V
h < 150 m (500 ft)
X
X
X
X
150 m (500 ft) < h < 300 m (1000 ft)
X
M5
M2
M1
300 m (1000 ft) < h < 600 m (2000 ft)
X
M4
D3
D1
h > 600 m (2000 ft)
X
M3
D2
O

Enfin, il est important de signaler que dans les messages, seuls les nuages ayant une nébulosité de 4/8 sont signalés.

lecture de messages GAFFO/GAFOR

Cliquez ici pour faire apparaitre le message :

Nous allons maintenant le déchiffrer:

30 31 M1 ISOL XRA

zones 30 et 31 (Nord- Picardie)

conditions prédominantes : M1

isolément conditions X avec pluie

BECMG 1215 O

devenant graduellement entre 1200 UTC et 1500 UTC

conditions prédominantes : O

TEMPO 1218 RASH

temporairement entre 1200 UTC et 1800 UTC

averses de pluie (voir tableau plus bas)

33/38 D1 LOC M2 RA

zones 33 à 38 (Nord de la France)

conditions prédominantes : D1

localement conditions M2 avec pluie

TEMPO 1218 RASH

temporairement entre 1200 UTC et 1800 UTC

averses de pluie

lecture de messages METAR/SPECI/TAF

Cliquez ici pour faire apparaitre le message :

Nous allons maintenant le déchiffrer :

LFBO : c'est le nom de l'aérodrome concerné

121000Z : c'est la date et l'heure de l'observation météorologique, à savoir le 12 du mois à 10 heures Z (ou 10 heures UTC)

13004KT : c'est le vent moyen en surface au cours des 10 minutes précédant l'observation; les 3 premiers chiffres indiquent la direction du vent, les 2 derniers sa vitesse (on a donc un vent venant du 130° avec une vitesse de 4 noeuds).

Lorsqu'il y a des rafales on ultilise la lettre G ("gust" en anglais = rafale) suivi de la vitesse maximale du vent (32023G35KT signifie que le vent vient du 320° avec une vitesse moyenne de 23 noeuds et une vitesse maximale en rafales de 35 noeuds).

Lorsque le vent est variable, il est indiqué avec les lettres VRB à la place des trois chiffres si la vitesse est inferieure à 3 kt. Si la vitesse est supérieure à 3 kt, les deux directions extrêmes du vent sont indiquées (190V29015KT signifie que le vent est variable entre 90° et 290° avec une vitesse moyenne de 15 kt).

0600 : c'est la visibilité horizontale en surface, exprimée en mètres.

Si la visibilité est supérieure à 10 km, on indique 9999. Si la visibilité n'est pas la même dans toutes les directions, elle est décrite par deux groupes: le premier indique la visibilité minimale et son secteur, le deuxième indique la visibilité maximale et son secteur (0700NE 8000S indique une visibilité horizontale minimale de 700 mètres dans le nord-est et de 8 km dans le sud).

R12/1000U : c'est la portée visuelle de la piste (RVR). Ce groupe n'apparait dans le message que si la visibilité horizontale est inférieure à 1500 mètres et si l'aérodrome est équipé d'un moyen de mesure de la RVR. Il commence par la lettre R suivie du numéro de la piste utilisée pour l'atterrissage. Après la barre / est indiquée la valeur de la RVR en mètres. Enfin, la dernière lettre indique la tendance à augmenter (U=up), à diminuer (D=down) ou à ne pas changer (N=no change) de la RVR.

FG DZ: ce groupe indique les météores, sous forme abrégée. Les prinicipales abréviations utilisées sont:

BC = en bancs FZ = givrant ou durfondu SH = averses
BR = brume GR = grêle SN = neige
DZ = bruine GS = grésil ou neige fondue TS = orage
FG = brouillard RA = pluie VC = au voisinage

Si l'intensité du phénomène est forte, l'abréviation est précédée du signe +. Par exemple, +TSGR signifie fort orage avec grêle.

SCT010 : ce groupe concerne les nuages. Les 3 premières lettres concernent la nébulosité et les 3 chiffres suivant donnent la hauteur de la base de la couche nuageuse au-dessus de l'aérodrome, exprimée en centaines de pieds.

Pour la nébulosité, on peut avoir:

FEW : nébulosité de 1 ou 2 octa(s)
SCT (scattered) : nébulosité de 3 ou 4 octas
BKN (broken) : nébulosité comprise entre 5 et 7 octas
OVC (overcast) : nébulosité de 8 octas

Dans notre exemple, le ciel est bouché à 4/8 avec une base des nuages à 1000 pieds au-dessus de l'aérodrome.

S'il y a des cumulus (CU) ou des cumulonimbus (Cb ou TCU) à grande extension verticale, on le précise dans le mesage ( SCT020TCU signifie 3/8 ou 4/8 de nébulosité avec de gros cumulus à 2000 pieds).

Si le ciel est invisible à cause du brouillard, le groupe est remplacé par VV suivi de 3 chiffres indiquant la visibilité verticale. Si cette dernière ne peut être mesurée, le groupe est codé VV///.

OVC020 : c'est un deuxième groupe concernant les nuages. Il signifie nébulosité maximale (8/8) à 2000 pieds.

01/M01 : cela indique la température de l'air sous abri et celle du point de rosée exprimées en degrés entiers. Elles sont précédées de la lettre M quand elles sont inférieures à 0°C.

Q1018 : il s'agit de la pression mesurée au niveau de l'aérodrôme et rammenée au niveau de la mer (QNH). Ici, elle est de 1018 hPa.

BECMG (becoming = devenant en anglais) : ce groupe marque la tendance pour les deux heures qui suivent celle de l'observation.

On peut également utiliser les groupes TEMPO (temporairement) et NOSIG (pas de changement).

AT1200: c'est l'heure caractérisant l'évolution prévue. On peut utiliser AT (à), FM (from = à partir de) ou tl (until = jusqu'à). Dans l'exemple, l'évolution est décrite à 12 heures UTC. Après ce groupe viennent ceux décrivant l'évolution.

9999 : la tendance concerne la visibilité qui est prévue devenant supérieure ou égale à 10 km.

NSW : signifie qu'il n'y a pas de météore significatif.

On peut aussi trouver SKC qui signifie ciel clair (sky clear) et CAVOK qui signifie: visibilité horizontale de 10 km ou plus; pas de nuages au-dessous de 1500 m et absence de cumulonimbus; ni précipitations, ni orage, ni brouillard....

En ce qui concerne les messages SPECI, utilisés lorsqu'il y a danger pour l'aviation (changement de temps brusque), le codage utilisé est sensiblement le même que celui utilisé dans les METAR.

Les messages TAF, qui sont des messages de prévision, contiennent quelques groupes en plus par rapport aux METAR:

- entre le groupe indiquant l'aérodrome et celui indiquant le vent, il y a un groupe de six chiffres concernant la validité de la prévision. Par exemple, 311215 signifie que la prévision est valable pour le 31 du mois, entre 12 heures UTC et 15 heures UTC.

- après les groupes BECMG ou TEMPO se trouve un groupe de quatre chiffres: les deux premiers indiquent l'heure avant laquelle la situation météorologique située avant le groupe s'applique, les deux derniers indiquent l'heure à partir de laquelle la situation météorologique située après le groupe s'applique.

- enfin on peut rencontrer le groupe FM qui indique une évolution sensible (non progressive). Les deux chiffres situés après indiquent l'heure à partir de laquelle l'évolution aura lieu.

Il faut noter que ces messages sont spécifiques à une certaine zone.

Pour vous entraîner, essayez de comprendre ce message et confrontez votre solution avec la solution réelle.

LFOT 221100Z 221221 VRB02KT 6000 SCT015 BKN100 BECMG 1517 RA BKN010 OVC080 FM18 31015KT 9999 NSW SCT020 PROB30 TEMPO 1821 31020G35KT 5000+RASH BKN012CB=

données : LFOT = aérodrome de Tours-St.Symphorien

Solution :

TAF émis le 22 à 11 heures UTC, concernant Tours-St.Symphorien, valable de 12 h à 21 h UTC.

Vent en surface 2 noeuds; visibilité en surface de 6 km; entre 1 et 4/8 de nuages avec base à 1500 pieds au-dessus du niveau de l'aérodrome et 5 à7/8 de nuages avec base à 10000 pieds au-dessus de l'aérodrome.

Evolution graduelle entre 15 h et 17 h UTC: pluie; entre 5 et 7/8 de nuages avec base à 1000 pieds au dessus de l'arodrome et 8/8 de nuages avec base à 8000 pieds au dessus de l'aérodrome.

A partir de 18 h UTC: vent en surface de direction 310° et de force 15 noeuds; visibilité superieure à 10 km; fin de la pluie; entre 1 et 4/8 de nuages avec une base à 2000 pieds au-dessus de l'aérodrome.

Probabilité de 30% pour qu'il y ait temporairement entre 18 h et 21 h UTC: vent en surface de direction 310° et de force 20 noeuds en moyenne, avec des rafales à 35 noeuds; visibilité de 5 km; fortes averses de pluie; entre 5 et 7/8 de cumulonimbus avec une base à 1200 pieds au dessus de l'aérodrome.

Si vous voulez vous entrainer avec d'autres exemples, cliquez ici

Si vous voulez voir la liste des principales abréviations utilisées dans les messages, cliquez ici

Les messages sont des compléments avantageux pour la prévision d'un vol. De plus, ils utilisent un code assez simple donc sont faciles à lire.

Cependant, ils ne représentent la situation météorologique qu'au voisinage d'un aérodrome donc ils ne sont utiles que pour un tour de piste, un atterrissage ou un décollage. Pour prévoir son itinéraire, il faut donc principalement utiliser les messages GAFFO/GAFOR ou les cartes TEMSI.

Exploitation ->